quoi de neuf ?
17 mai 2022

La Conf’ appelle Elisabeth Borne à « faire vivre le pluralisme syndical »

Suite à la nomination d’Elisabeth Borne à Matignon, la Confédération paysanne demande à la première ministre, en charge notamment de la planification écologique, « des signaux forts » en faveur du pluralisme syndical.

quoi de neuf ?
17 mai 2022

Rentabilité économique et action climatique sont-elles conciliables ?

Avec l’augmentation des températures moyennes, l’intensification des précipitations en hiver et leur raréfaction en été, en lien avec le réchauffement climatique, l’agriculture doit s’adapter et mettre en œuvre des actions d’atténuation. Dans ce contexte, comment concilier durabilité des exploitations agricoles, objectifs de souveraineté alimentaire et accroissement de la sécurité énergétique ? Dans une note récemment publiée, Agridées évoque différents leviers pour y parvenir.

quoi de neuf ?
17 mai 2022

Commandez vos autocollants pour communiquer sur vos bennes !

L'opération "La route des moissons" est lancée pour 2022 ! Agriculteurs, coopératives et négoces peuvent commander, dès à présent et gratuitement auprès de l'interprofession Intercéréales, leurs autocollants. À poser sur les remorques le temps des récoltes, ils indiquent combien de baguettes, de paquets de pâtes, de verres de bière... produisent les grains qu'elles contiennent. Un moyen simple et efficace de communiquer auprès du grand public.

quoi de neuf ?
17 mai 2022

L’écologie, un des plus gros chantiers d‘Elisabeth Borne à Matignon

Nommée Première ministre le 16 mai par Emmanuel Macron, Elisabeth Borne doit s’atteler à plusieurs gros dossiers, notamment la planification écologique. Un travail qu’elle souhaite mener « dans le dialogue » et « en associant davantage les forces vives de nos territoires ».

quoi de neuf ?
16 mai 2022

Un mois d'avril classique niveau thermomètre et ensoleillement, mais sec

La sécheresse entamée les mois précédents s'est poursuivie au cours du mois d'avril en l'absence d'un courant dépressionnaire digne de ce nom. Frédéric Decker, météorologue à MeteoNews, dresse le bilan climatique de ce mois de printemps.

quoi de neuf ?
16 mai 2022

Un retour sur investissement mitigé pour la vaccination contre la BVD

Des chercheurs de l’UMR Bioepar se sont penchés sur la rentabilité de la vaccination contre le BVD à partir d'un modèle de simulation de propagation des maladies infectieuses. De manière assez surprenante, seule la vaccination dans le bassin Charolais présente un retour sur investissement intéressant.

quoi de neuf ?
15 mai 2022

Une augmentation record de l’insécurité alimentaire en 2021

Le dernier rapport du Réseau mondial contre les crises alimentaires, publié le 4 mai, souligne que l’insécurité alimentaire n’a jamais autant augmenté qu’en 2021. Par rapport à 2020, qui était déjà une année record, 40 millions de personnes supplémentaires connaissent une situation d’insécurité alimentaire, soit 193 millions de personnes dans le monde.

quoi de neuf ?
13 mai 2022

Foncier, transmission, pérennisation des filières au cœur du prochain congrès

Après deux années en format réduit, le congrès de Jeunes agriculteurs qui se tient dans deux semaines devrait être, enfin, un moment de retrouvailles pour le syndicat. En ce début de quinquennat, il fournit également l’occasion de dresser la liste des sujets à porter pour favoriser l’installation et le renouvellement des générations en agriculture. Le rapport d’orientation, qui met l’accent sur la convergence à trouver entre attentes des consommateurs et nécessaire pérennisation des filières agricoles, avancera une partie des propositions.

quoi de neuf ?
13 mai 2022

Quelles conditions d'usage des adjuvants en agriculture biologique ?

Depuis le 1er janvier 2022, les adjuvants pour bouillies phytopharmaceutiques autorisés en France sont utilisables en agriculture biologique (UAB). Qu'est-ce que cela change réellement ? Vivagro tient à clarifier les choses.

quoi de neuf ?
13 mai 2022

Transmission : « Tout va bien, pourquoi changer ? Oui... mais non en fait ! »

En Haute-Loire, Christine Vazeille est en train de passer, à son fils Jean-Baptiste, les rênes de l'élevage laitier où elle a travaillé toute sa carrière avec son mari. Selon elle, pour que cela se passe bien, il faut laisser ses enfants « apporter leur touche » et ne pas se dire « pourquoi changer ? ». Un « choc générationnel » nécessaire.

TOUTES VOS INFOS EN UNE MêME APPLICATION MOBILE

Saisissez vos identifiants et retrouvez météo détaillée, cotations, articles de presse, situation de votre compte personnel, ...