Vantant les mérites de chemises cartonnées produites à partir de déchets agricoles, une chroniqueuse de France TV s’est attiré les foudres des agriculteurs pour avoir affirmé qu’en général, la paille est jetée ou brûlée.

La paille serait jetée ou brûlée, a expliqué une journaliste sur France 2 le 16 septembre.La paille serait jetée ou brûlée, a expliqué une journaliste sur France 2 le 16 septembre. (©capture d'écran France TV)

Dans une chronique consacrée aux « achats de demain » dans le journal de 13h de France 2, le 16 septembre, une journaliste a présenté une chemise cartonnée fabriquée à partir de déchets agricoles. Tenant du blé dans la main, elle a expliqué qu’en général, « seules les petites graines sont collectées pour la production alimentaire, tout le reste, les feuilles, les tiges, soit 80 % de la plante est jeté ou brûlé ».

Un extrait mis en lumière sur Twitter par le journaliste Hervé Grandchamp : « il faut vraiment ne jamais avoir vu la campagne, les ballots de paille, pour oser dire une bêtise pareille », a-t-il écrit. Retweetée de nombreuses fois, la vidéo a fortement agacé le monde agricole.

"Les agriculteurs jettent ou brûlent la paille". Il faut vraiment ne jamais avoir vu la campagne, les ballots de paille, pour oser dire une bêtise pareille. @France2tv , vous faites honte à la profession. pic.twitter.com/dU5aFjnm0C

— Hervé Grandchamp (@hervegg) September 18, 2022

« Une preuve supplémentaire qu’il y a un gros problème de méconnaissance (je reste poli) de l’agriculture dans les rédactions parisiennes », regrette ainsi Philippe Méresse, ingénieur chimiste.

Donc le scoop que nous offre @francetv, c’est que la paille est jetée ou brûlée et que les agriculteurs n’en font rien … ????Bon, une preuve supplémentaire qu’il y a un gros problème de méconnaissance (je reste poli) de l’#agriculture dans les rédactions parisiennes !#FrAgTw pic.twitter.com/cpgaUZ11v2

— Philippe Méresse (@Philoulyon) September 18, 2022

Pour d’autres, la faute revient peut-être à l’entreprise productrice des chemises, dont la journaliste aurait pu reprendre uniquement les éléments de langage.

« Hormis le fait de dire que la paille est jetée ou brûlée. Reconnaissons quand même que c’est une bonne idée que de faire du papier avec de la paille plutôt que du bois », souligne tout de même Alain Dequeker, agriculteur dans les Hauts-de-France.

Hormis le fait de dire que la paille est jetée ou brûlée. Reconnaissons quand même que c’est une bonne idée que de faire du papier avec de la paille plutôt que du bois

— Dequeker Alain (@AlainDequeker) September 19, 2022

L’utilisation en tant que biomatériau est en effet l’un des usages possibles de la paille, tout comme l’utilisation en tant que matière organique ou pour l’alimentation des animaux.

Un démenti à venir, promet France TV

Interpellée par la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, France Télévision a précisé que la journaliste avait oublié d’indiquer que cette pratique –brûler ou jeter la paille- n’avait lieu que « dans les pays en voie de développement », et promis un rectificatif dans le journal de 13h du 20 septembre.

Lors de sa chronique, la journaliste devait dire "dans les pays en voie de développement". C'est un oubli à l'oral lors du direct. Il y aura un rectificatif dans le journal de 13H demain. Aujourd'hui, c'est impossible, à cause de l'édition spéciale consacrée à la reine Elizabeth.

— Info France 2 (@infofrance2) September 19, 2022