Les tournages respectifs des 16e et 7e saisons de "Je filme le métier (ou la formation) qui me plaît" peuvent commencer. Les jeunes souhaitant participer à un ou aux deux concours ont jusqu'au 17 janvier pour déposer leur candidature. Objectif : faire connaître une formation ou un métier à travers une vidéo de trois minutes. Et si celles-ci mettaient en avant les professions du secteur de l'agriculture et de l'élevage, ainsi que les voies qui y mènent ?

Déjà les 16e et 7e saison des concours "Je filme le métier qui me plaît" et "Je filme ma formation" en 2023 ! Tous deux visent à « accompagner » les  collégiens dès la 4e, lycéens, étudiants, stagiaires en formation continue, alternants dans « leur orientation professionnelle et à faire naître de belles vocations », rappellent les organisateurs. 150 000 jeunes par an en moyenne quittent le système scolaire, sans formation ou métier.

Le premier concours vise plutôt à les « aider à mieux appréhender les différents métiers, porteurs d'avenir et de sens », qui existent et peuvent les intéresser ; le second à leur faire connaître quel(s) filière(s) et établissements choisir pour les exercer, quels débouchés envisager, afin d'acquérir « les compétences » nécessaires. Pour l'un comme l'autre, il s'agit d'interroger des professionnels de la région, ce qui permet de connaître le « tissu  économique local » et les opportunités professionnelles qu'il offre. 

« Montrer la diversité des métiers, en agriculture aussi ! »

Sous le haut patronage du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, ces concours sont présidés par des personnalités connues du monde du cinéma pour le plus ancien (des acteurs comme Jean Dujardin, Dany Boon, et Jean Reno, des cinéastes comme Claude Lelouch, etc.) et des médias pour le plus récent (Wendy Bouchard, Guillaume Pley...).  Qui sera leur président(e) cette année ? Réponse dans quelques semaines.

Le principe : tourner, par équipe et encadré par un responsable pédagogique de l'établissement, des vidéos de 3 min sur un métier ou une formation, pour les « faire découvrir à d'autres jeunes » de manière « concrète dans leur contexte économique, social et technologique réel », via le témoignage de professionnels, et en utilisant un moyen de communication très apprécié de la nouvelle génération.

L'occasion, pour les élèves de l'enseignement agricole mais pas seulement, de promouvoir la diversité des professions et cursus possibles en agriculture et en élevage. Tous les ans, plusieurs films mettent en avant ces secteurs d'activité. En plus d'enrichir leurs connaissances sur un domaine professionnel, les participants apprennent à préparer et réaliser des entretiens, et se forment aux technologies numériques.

Quelques précisions de calendrier
  • Inscription : jusqu'au 17 janvier 2023 ;
  • Envoi des vidéos : jusqu'au 10 février (pour le concours sur la formation)                                jusqu'au 17 mars (pour celui sur les métiers).

Pour « récompenser l'implication des jeunes et de leurs encadrants », les prix sont remis lors d'une cérémonie officielle dans le plus grand cinéma d’Europe, le Grand Rex à Paris. Rendez-vous le 23 mars 2023 à 14h pour le concours "Je filme ma formation" et le 25 mai 2023 à 14h pour le concours "Je filme le métier qui me plaît". À noter : la précédente édition a rassemblé plus de 85 000 élèves, 11 000 enseignants et 2000 écoles. Et touché une cible de plus d'un million de jeunes.