Dans un webinaire organisé le 17 juin dernier, BASF revient sur les résultats d'essais 2021 obtenus avec son traitement de semences Systiva, lancé à l'automne dernier sur orge d'hiver et orge de printemps semée à l'automne.

OrgeOutre la protection contre les maladies, BASF note un « effet dynamisant de Systiva sur la levée de l'orge avec + 20 à 30 % de biomasse végétative et jusque + 50 % de biomasse racinaire ». (©BASF)

BASF entend « repenser la protection fongicide des orges d'hiver et des orges de printemps semées à l'automne », avec Systiva, « le premier fongicide foliaire des orges appliqué sur la semence (0,15 l/q) », note Laurent Jamet, responsable traitement de semences céréales BASF. 

À base de Xemium (333 g/l fluxapyroxad), Systiva est « très efficace sur les maladies foliaires précoces que sont la rhynchosporiose, l'oïdium et la rouille naine. Il n'est par contre, pas recommandé face à l'helminthosporiose et la ramulariose, qui pourront être contrôlées lors d'un traitement foliaire classique au stade dernière feuille étalée (application à base d'azole ou de strobilurine)  ». 

Résultats d'essais 2021

Selon les essais réalisés en 2021 sur orge d'hiver, les équipes BASF mettent en avant un gain de 2 q/ha et une réduction de l'IFT de 0,85 pour le traitement Systiva, complété par un T2 (Curbatur + Comet 200), par rapport au programme de référence (traitement de semences classique, T1 puis T2). Car il permet de supprimer le premier traitement fongicide foliaire, tout en assurant une protection contre toutes les maladies des semences ( M. nivale, D. gramineum et Ustilago nuda). 

À noter pour le charbon nu : BASF recommande « d'associer Systiva à une autre molécule, type triazole, afin de pérenniser les modes d'action contre ce pathogène en recrudescence ces dernières années ».

Sur le plan économique, toujours selon les résultats d'essais 2021, le gain net est de 51 €/ha pour un cours de l'orge brassicole à 190 €/t. Dans le contexte actuel, le gain peut aller jusque 100 €/ha. 

Résultats d'essais 2021Les équipes BASF précisent : « si vous utilisez Systiva en traitement de semences, le T2 ne doit pas contenir de molécules à mode d'action SDHI ». (©BASF)

L'acquisition de références techniques est en cours, mais les équipes BASF observent déjà des bénéfices intéressants de Systiva sur triticale et graminées fourragères.