Avec Colz'Avenir 2022, Soufflet agriculture propose de prendre en charge une partie des investissements, en cas de retournement de parcelles de colza. En contrepartie, l'agriculteur s'engage à respecter un cahier des charges spécifique.

Paysage et champs de colzaL'offre Colza'Avenir 2022, gratuite pour l'agriculteur, a été construite et testée pour la campagne 2020/21 auprès de 400 agriculteurs sur près de 10 000 ha de colza. (©Pixabay)

Comme le rappelait Agreste début juillet, la filière française de colza fait face depuis plusieurs années à une baisse des surfaces : - 12,2 % sur un an et - 28 % par rapport à la moyenne quinquennale 2016-2020. Dans ce contexte, Soufflet agriculture a décidé de lancer « Colz'Avenir 2022 » pour soutenir les producteurs et la filière française du colza.  

Une prise en charge du retournement : de 90 à 180 €/ha 

Le négoce propose ainsi de « partager, avec le producteur, le risque de retournement du colza en cas de mauvaise levée ou d'aléas en végétation du semis jusqu'à la sortie de l'hiver ». En contrepartie, « l'agriculteur s'engage à respecter un cahier des charges de production établi par le service agronomie conseils innovation de Soufflet sur quatre thématiques : implantation, semences, fertilisation et protection de la culture ».

« En cas de retournement, malgré le respect du cahier des charges, et confirmé par cartographie satellitaire de la biomasse des parcelles, Soufflet Agriculture prend alors en charge une partie des montants investis sur le colza : de 90 à 180 €/ha selon la période de retournement ».

Construite et testée pour la campagne 2020/21 auprès de 400 agriculteurs, cette offre Colz'Avenir 2022 a été développée en partenariat avec Bessé Agro (conseil en assurance). Elle sera généralisée sur l'ensemble du territoire d'implantation de Soufflet, pour les semis de colza 2021.