Les exportations de pommes de terre ont de nouveau reculé en avril, atteignant - 20 % par rapport à l’année précédente, en raison notamment d’une faible demande liées aux restrictions sanitaires.

Avec 233 870 t, les exportations françaises de pommes de terre sont toujours en retrait en avril 2021, avec une baisse de - 11 % par rapport à avril 2020 et de - 6 % comparée à la moyenne triennale sur ce mois, indique le dernier bilan publié par le CNIPT.

Les volumes exportés sont en baisse pour la plupart des destinations : - 94 % vers le Royaume-Uni, - 42 % vers l’Allemagne, - 39 % vers l’Italie et - 8 % vers l’Espagne. Ils augmentent en direction de la Belgique (+ 25 %).

Deux principaux facteurs expliquent le recul, « la baisse des disponibilités sur des offres répondant aux exigences de qualité des acheteurs et la demande atone sur le marché de gros en lien avec la fermeture des restaurants et les restrictions sanitaires eu Europe », souligne l’interprofession. Au total, 1,5 million de tonnes de pommes de terre ont été exportées depuis le début de la campagne, soit une baisse de - 7,8 % par rapport à l’année dernière, à la même période. À noter que les importations sont elles aussi en baisse de - 24 % depuis le début de la campagne.