Une enveloppe dédiée aux investissements pour les équipements (culture, récolte et séchage d’espèces riches en protéines végétales) et le développement de sursemis de légumineuses fourragères, a été mise en place dans le cadre du plan de relance. Ouverte le 11 janvier, elle est déjà consommée.

« Je me réjouis de la forte mobilisation des agriculteurs sur le volet agroéquipement du plan protéines. En 48 h la totalité de l’enveloppe de 20 millions € gérée par FranceAgriMer a été consommée. Urgent de compléter les moyens », a twitté le 12 janvier Arnaud Rousseau, président de la Fop et du groupe Avril, incitant le ministre de l'agriculture à ouvrir de nouveaux crédits.

Je me réjouis de la forte mobilisation des agriculteurs sur le volet agroequipement du plan protéines. En 48h la totalité de l’enveloppe de 20 Millions € gérée par @FranceAgriMerFR a été consommée. Urgent de compléter les moyens. @J_Denormandie

— Arnaud Rousseau (@rousseautrocy) January 12, 2021

En effet, sur le site de FranceAgriMer, le dispositif ouvert le 11 janvier est déjà arrêté et le dépôt des dossiers n’est plus possible.

Les aides pour investir dans des agroéquipements favorisant la transition agro-écologique et à l’adaptation au changement climatique, également prévues par le plan de relance, peuvent toujours être demandées par les agriculteurs.