En modifiant les paroles de sa chanson « Il changeait la vie », Jean-Jacques Goldman, icône si discrète de la chanson française, sort du silence pour rendre hommage aux soignants d’abord, mais aussi à tous ceux, et notamment aux « paysans » qui, dans ce contexte si particulier de pandémie, « sauvent des vies ».

En reprenant l'air de En reprenant l'air de "Il changeait la vie", Jean-Jacques Goldman rend hommage au personnel soignant mobilisé pour lutter contre la pandémie de coronavirus, mais aussi aux paysans "à leur tâche chaque jour". (Capture d'écran)

« Caissière, éboueur, un cadre, un ouvrier, un routier, un facteur, paysan, P-DG. Tous auraient très bien pu se mettre en retrait, mais ils pensent têtus qu’ils ont un rôle à jouer. Ils nous donnent du temps, du talent et du cœur, oubliant la fatigue, la peur, les heures. Et loin des beaux discours, des grandes théories, à leur tâche chaque jour, sans même attendre un merci. Ils sauvent des vies. »

C’est avec ces paroles chantées sur sa chanson « Il changeait la vie » que Jean-Jacques Goldman est sorti de sa discrétion pour soutenir tous les soignants mobilisés sur le front de la pandémie de Covid-19, mais aussi toutes les professions qui ne comptent pas leurs heures pour continuer à rendre possible notre quotidien, en particulier les agriculteurs qui poursuivent leur activité pour nourrir la population.

(Cliquez sur la vidéo pour la démarrer)

La chanson, filmée par l’artiste face caméra, a d’abord été publiée par des membres de la troupe des Enfoirés, avant de circuler de manière virale sur les réseaux sociaux.

« Ils vont au travail pour nous, restons chez nous pour eux »

Et l’icône si discrète de la chanson française de conclure : « Les chercheurs vont trouver, mais ils ont besoin de nous tous, alors soyez prudents et soyez fiers. »

Merci JJG sympa en chanson!!! ???????? https://t.co/TmYjyubN00

— Arnaud Rondeau (@ArnaudRondeau) March 23, 2020