Les séparatistes pro-russes annoncent un référendum portant sur l'annexion de territoires ukrainiens à la Russie et provoquent une flambée des prix.

Graines de tournesolÀ la clôture de Chicago hier soir, le blé SRW à échéance décembre 2022 a flambé de 63,25 c$/bu, soit 23,48 €/t (©Pixabay)

Les prix du blé US ont rapidement flambé mardi soir à Chicago après des annonces préoccupantes en mer Noire. Les séparatistes pro-russes ont en effet annoncé un référendum portant sur l’annexion de territoires ukrainiens à la Russie en fin de semaine. Les autorités occidentales ont d’ores et déjà dénoncé cette décision et le risque d’une nouvelle escalade de tension a rapidement été intégré par le marché.

Le dernier Crop Progress de l’USDA a également ravivé la fermeté du marché en raison d’une avancée plus lente qu’anticipé des récoltes de maïs (7 %) et de soja (3 %). Le département américain de l’agriculture a en outre abaissé d’un point ses notations de maïs et de soja « bon à excellent », à respectivement 52 et 55 % (59 et 58 % l’an dernier).

Les semis de blé d’hiver aux États-Unis progressent en revanche à bon rythme, avec 21 % des travaux terminés au 18 septembre dernier selon l’USDA, contre 17 % en moyenne cinq ans.  

À la clôture de Chicago, le blé SRW à échéance décembre 2022 a flambé de 63,25 c$/bu, soit 23,48 €/t, à 8,94 $/bu. Le maïs à terme décembre 2022 s'est apprécié de 13,75 c$/bu à 6,92 $/bu. La fève de soja à livraison novembre 2022 a augmenté de 17,5 c$/bu, à 14,79 $/bu.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr