L’état des nappes phréatiques a continué de se dégrader courant juin, et les niveaux sont en baisse sur l'ensemble des nappes.

État des nappes phréatiques au 1er juillet 2022État des nappes phréatiques au 1er juillet 2022 (©BRGM)

Comme habituellement à cette période de l'année, la vidange des nappes s'est poursuivie en juin et les niveaux sont en baisse sur l'ensemble du territoire. Les pluies importantes de juin, dues notamment aux nombreux orages, « ont principalement permis d’humidifier les sols et bénéficié à la végétation mais elles ne se sont que peu infiltrées en profondeur vers les nappes sauf très localement », note le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) dans son point sur la situation hydrogéologique au 1er juillet 2022.

Cependant la situation est préoccupante dans certaines zones avec des niveaux localement très bas sur plusieurs secteurs notamment au centre-ouest (Charente, Poitou, Brenne, Touraine) et au sud-est (Bas-Dauphiné, Provence et Côte d’Azur).

Pour les deux mois à venir, les tendances devraient rester orientées à la baisse. « La situation devra être particulièrement surveillée sur les nappes réactives, sur les nappes inertielles affichant des niveaux bas en juin et sur les secteurs fortement sollicités par des prélèvements. »

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média