Suite aux élections législatives, la FNSEA appelle à un sursaut à la fois démocratique, compte tenu du faible taux de participation, mais aussi « en faveur d’une agriculture française forte » dans un contexte particulièrement complexe au regard de la guerre en Ukraine, mais surtout des transformations climatiques, économiques et sociétales.

Réagissant aux résultats des élections législatives de dimanche dernier, la FNSEA déplore le faible taux de participation qui doit, selon elle, « provoquer une véritable réflexion de long terme » quant au fonctionnement de la démocratie. Mais pour le syndicat, le sursaut doit également concerner le secteur agricole, puisque « la FNSEA appelle également les députés élus hier à un sursaut en faveur d'une agriculture française forte ».

[#CP] #legislatives2022 : des combats décisifs qui nécessitent une mobilisation immédiate ! La FNSEA adresse ses félicitations aux 577 députés de cette nouvelle mandature qui s’annonce décisive pr l’avenir de l’#agriculture ????.Notre communiqué ??https://t.co/Cq79ompAIn pic.twitter.com/HN4Y7jj0aV

— La FNSEA (@FNSEA) June 20, 2022

Dans un contexte qui mêle guerre en Ukraine, changement climatique, attentes sociétales nouvelles, la FNSEA compte sur les élus pour « orienter notre pays dans la voie du renouveau tant pour la souveraineté alimentaire et agricole que dans les transitions écologiques nécessaires, puis pour l'insuffler au niveau européen ».

Le syndicat compte mener « un dialogue constructif » et « tourné vers l’avenir », afin de faire de l’agriculture « une source de solutions en matière d’alimentation, d’énergie, de lutte contre le changement climatique, de protection de la nature et de la biodiversité », une nécessité pour attirer les jeunes dans le métier.