Le président des centres E. Leclerc a annoncé que ses enseignes allaient vendre des baguettes de pain à 0,29 euros, ce qui provoque la colère des céréaliers, des meuniers et des boulangers.

Pain, baguetteLa baguette de pain coûtait en moyenne 90 centimes en 2021. (©Pixabay)

Dans un communiqué commun daté du 12 janvier, Intercéréales, l’AGPB, l’Association nationale de la meunerie française, la FNSEA et la Confédération nationale de la boulangerie et de la boulangerie-pâtisserie française s’indignent des dernières annonces quant au prix du pain dans les magasins Leclerc.

De fait, Michel-Leclerc a annoncé le 11 janvier sur RMC que face à l’inflation potentielle des prix, ses enseignes allaient vendre des baguettes de pain à 0,29 euros maximum, pendant au moins quatre mois.

?? "La baguette va être à 29 centimes pendant au moins quatre mois. Sur le carburant, je ne vois pas de fin de hausse des prix avant dix ans".Michel-Édouard Leclerc, président des centres E. Leclerc. #ApollineMatin pic.twitter.com/QrpR5yd8jF

— RMC (@RMCinfo) January 11, 2022

Pour la filière blé-farine-pain, il s’agit là d’une « campagne démagogique » et « destructrice de valeur pour tous les maillons de la filière céréalière française », qui intervient « alors même que les cours des céréales, et par conséquent de la farine, connaissent des prix élevés », que « les coûts de production progressent fortement » et que « le gouvernement et l’ensemble des filières travaillent pour rémunérer justement les agriculteurs ».

« L’excellence des agriculteurs, des collecteurs, des meuniers et des boulangers, que le monde nous envie, est bradée », poursuivent les signataires, qui se demandent qui peut vivre dignement de tels prix et « sur quels produits vendus aux consommateurs les magasins Leclerc compenseront cette vente ».

Ils rappellent qu’en France, la moyenne du prix de la baguette était selon l'Insee de 0,90 euros en 2021.