Dans une interview parue le 31 mai dans le JDD, le député européen Pascal Canfin (Renaissance) propose, pour rendre l’agriculture plus verte, d’utiliser les 15 milliards d’euros supplémentaires, annoncés par la Commission européenne.

« La Commission européenne va renforcer de 15 milliards d’euros le budget alloué à la transition agro-écologique. C’est l’occasion pour la France d’utiliser sa part – près de 2 milliards – pour diminuer les pesticides pour de vrai », estime le député européen Pascal Canfin dans une interview au JDD, parue le 31 mai.

L’ancien ministre délégué au développement et ancien directeur de WWF souhaite notamment que le gouvernement mette l’accent sur la recherche d’alternatives au glyphosate, dont « on doit sortir fin 2020 ». « Pour la crédibilité d’Emmanuel Macron, il faut que l’État prenne en charge les alternatives au glyphosate, comme le matériel de désherbage mécanique », insiste le député européen. « On doit pouvoir dire à tous les viticulteurs, par exemple, que la solution qui leur permettra de sortir du glyphosate sera financée », ajoute-t-il.

Cette proposition fait partie d’un « plan pour une relance verte », que Pascal Canfin a évoqué avec les ministres de l’économie et de la transition écologique. Pour l’eurodéputé, « il faut que 25 milliards d’euros, dans les deux prochaines années, soient consacrés à la transition écologique », grâce en partie aux fonds issus du plan de relance européen.